Liens relatifs et sources

JB, Paru le 27/08/13

Moderat – II

Pochette de l’album

L’alliance hétéroclite du duo berlinois de Modeselektor avec Sascha Ring – alias Apparat – a accouché en 2009 de Moderat, premier album complet du trio produit par le label BPitch Control d’Ellen Allien. Un produit 100% berlinois donc, dont les principaux titres aux mélodies limpides et entêtantes nous avaient laissés bouche bée. Aujourd’hui et après 4 longues années d’attente, Moderat revient avec un deuxième album, sobrement baptisé « II », produit cette fois par Monkeytown Records (le propre label de Modeselektor).

Le premier single était d’ailleurs sorti au début de l’été, accompagné pour d’un clip qui donnait ça :

D’un goût beaucoup plus pop que celui laissé par le premier album, on y entend la voix de Sascha Ring de bout en bout, accompagnant une succession de dessins sur fond de corruption et d’esclavagisme. Un clip super original pour un morceau qui l’est un peu moins, donnant une vue d’ensemble d’assez bonne facture. On restait néanmoins sur notre faim, et il a fallu attendre la fin Juillet pour pouvoir entendre l’album dans son ensemble, par le biais de la plate-forme d’écoute npr (ne cherchez pas l’audio n’est plus disponible).

Photo du live

Un mois et une dizaine d’écoutes en boucle plus tard, le verdict est sans appel. On ne peut que souligner la qualité globale et intrinsèque de chacune des pistes, dans lesquelles on retrouve quasiment tout le temps les influences techno de Modeselektor agrémentées des mélodies plus pop d’Apparat. Si on pouvait dire du premier album qu’il portait un peu plus la griffe de Modeselektor, « II » a moins cet aspect sombre et torturé, avec plusieurs morceaux chantés dont le très frais (et très ‘i monsters’) « Let in the light » ou encore « Damage Done ». D’autres pistes nous ramènent en revanche beaucoup plus à la pure techno berlinoise, à l’image de « Versions » ou encore « Milk ». L’apothéose est enfin atteinte avec « Therapy » et « This Time », dans lesquelles Moderat trouve son identité propre en parvenant à fusionner parfaitement les influences des différents protagonistes.

Ecoute gratuite via TSUGI et spotify

Nb : pour les amateurs de concert, vous pourrez les retrouver sur scène cet automne !
- 26 Septembre au Transbordeur (LYON)
- 27 Septembre au festival Marsatac (MARSEILLE)
- 20 Octobre au Trianon (PARIS)

comments powered by Disqus