Liens relatifs et sources

Martin, Paru le 24/12/12

-M- Îl

Matthieu Chedid, alias –M-, est de retour dans ce sixième Album. Trois ans après un Mister Mystère sans réelles saveurs, on attendait beaucoup du retour de ce Guitar Hero made in France. Question habituelle, verdict ?

Pochette de l'album

Chedid, c’est d’abord un personnage toujours plus excentrique capable du pire comme du meilleur, un artiste exemplaire qui soigne ses riffs et représentant avec classe la pop française.
Si ce dernier a clairement manqué d’inspiration sur Mister Mystère, îl fait état de fraicheur sans être parfait. Plus électrisé et plus fou que ses précédents albums, -M- pond un album hétéroclite qui demande un certain temps d’adaptation pour être apprécié. Usant, voire abusant de jeux de mots simples et de textes sans grandes poésies, cet album mise sur l’énergie de ses titres.
Si certaines compositions manquent clairement de conviction (« Baïa », « la vie tue »), d’autres trouvent une place de choix dans la discographie de Chedid: « Elle », « mojo » ou encore « machine » sont ainsi à l’image de leur auteur, envoutantes.

Cet album est également une manière à Matthieu Chedid de rendre hommage à des trésors variés : l’ « île » témoigne notamment son affection à l’île de la réunion et « Océan » à Dj Medhi, disparu en 2011.

Il est clair que Chedid tire sa force de ses prestations scéniques et non de ses albums. Il est capable de rendre en une véritable perle, un morceau sans saveur, et c’est bien là qu’on reconnait les grands artistes.

Alors oui, cet album n’est pas parfait, il ne ressemble en rien à ses premiers disques et les nostalgiques du –M- du début des années 2000 n’y trouveront sans doute pas leur compte mais une chose est certaine, Chedid reste et restera un brillant compositeur et un artiste hors pair.

-M- , îl
Sorti dans les bacs le 12 novembre 2012

comments powered by Disqus