Liens relatifs et sources

21 Juin : Showcase pour AuFéminin.com (Fête de la musique)

1er juillet: Showcase pour Zadig et Voltaire ( Champs Elysées)

8 juillet: concert au Baron ( paris 8eme)

Guillaume, Paru le 29/04/13

LeSpark

Les premiers extraits de l’album de LeSpark avaient déjà capté mon attention. Une fois que l’album a atterri à la rédaction, l’écoute était donc obligatoire pour avoir un avis sur le son rock 70ies du groupe.

Pochette de l’album

Ce quatuor de la capitale, formé en 2009, a sorti son premier album, mais ce ne sont pas les premiers venus non plus. LeSpark a déjà fait de nombreux concerts, assurant notamment les premières parties de Pete Doherty ou encore de Mick Taylor (guitariste de Rolling Stones).

Le groupe

LeSpark se définit lui-même comme voulant sortir peu à peu des sentiers battus du rock‘n’roll pour obtenir un son à la fois pur et décadent. Le son du groupe vit totalement sur cette dualité. Tantôt entre pop/rock, comme avec « Saturday night », tantôt sur une face plus blues. Je vous conseille d’ailleurs l’excellent « Uncle Joe » ou « Satisfy My Soul ». Peut-être qu’un autre clin d’oeil à cette dualité, qui habite le groupe, est le fait d’avoir enregistré son album en deux endroits différents et avec deux équipes...

Si leSpark n’a pas encore un son révolutionnaire, le groupe a un potentiel certain et a créé sa propre couleur musicale. Alliant riffs efficaces et sensualité, le groupe semble transcendé sur scène. N’hésitez donc pas à aller les voir et l’album contient 17 pistes !

Tracklist
Butterfly (Bonus)
Satisfy My Soul
Uncle Joe
What's the Matter? (Remember)
I Keep Singin' for You
Wanna Get High
Back To the Rainbow
Saturday Night
Portland Town
Go Back Home
I Got Nothin' (But I Don't Care)
Cry Cry Cry
Flütes 67
Scream and Shout (for Rock'n Roll)
Heart Attack
Moonlight Shines On You
Something Good for You

Interview

- Pouvez-vous nous présenter votre groupe ?
Le groupe est constitué de Victor, à la guitare, Julia à la basse, Antoine à la batterie, et Thomas, à la guitare et au chant. Nous avons tous des parcours différents mais sommes réunis par cette même passion que symbolise la musique.

- Quelles sont vos influences ?
Nos influences s’étendent du blues noir américain et du Rock’n Roll ( Muddy Waters, John Lee Hooker, Chuck Berry, Bo Diddley…) au British Beat Boom ( The Rolling Stones, The Animals, The Kinks, The Small Faces, The Who…) en passant par le psychédélisme fin sixties ( The Grateful Dead, Jefferson Airplane, Quicksilver Messenger Service…), la chanson française ( Michel Polnareff, Francoise Hardy, Christophe…) mais aussi par des groupes plus actuels comme les Dead Weather ou Tame Impala ou les Black Keys.

- Avez-vous une tournée en préparation ?
Quelques dates et festivals en Corse, à Saint Lô etc... mais il est encore un peu tôt pour parler de tournée, étant donné que le prochain album n'est pas encore fini.

- Pour le prochain album vous vous allez travailler en français, quelques appréhensions sur l'accueil du public ?
Le public qui a apprécié le premier album en anglais appréciera sans doute celui en francais car les sonorités et l'univers sonore y est similaire. Néanmoins, il est vrai que la "pâte" francaise y donne un aspect différent. On a essayé de faire quelque chose de plus personnel cette fois-ci, par le biais des textes notamment. C'est un choix que nous avons volontairement fait et nous espérons sincèrement que le public y trouvera son compte. L'appréhension principale serait que le public ne comprenne pas la raison de notre choix mais aller vers cette langue, c'est aussi un moyen de toucher un autre cercle de personnes.

- Votre son va-t-il évoluer vers de nouveaux horizons ?
Oui, sans doute. Avec la musique, on ne maîtrise jamais vraiment ou on va et c'est ca qui est fantastique. Le plus important, c'est de se laisser porter et ne jamais se mettre de barrières pour telle ou telle raison. Mais, ce n'est pas vraiment toi qui décide ou tu veux aller, le vrai guide, c'est ce que tu écoutes, ta perception musicale, qui ressortent à travers toi inconsciemment lorsque tu composes. C'est la magie du truc.

comments powered by Disqus