Liens relatifs et sources

Martin, le 30/11/2011

Charlie Winston. Running still

Plus de deux ans après la sortie de son premier album « Hobo », Charlie Winston, qui surf depuis sur la vague du succès, passe le test fatidique du deuxième album. Verdict ?

L’Artiste surprend et change de registre. Moins blues, plus pop et toujours aussi surprenant, ce nouvel album est toutefois plus osé et c’est tant mieux !
« Hello Alone », première track sur les douze fait brièvement la transition avec l’ancien album, faisant facilement penser au titre « like a hobo », avant d’aller explorer d’autres concepts.

« Speack to me » et « Where can I buy happiness » donnent le ton : Rythmé, puissant, très pop, Winston met en avant sa voix et la transforme en véritable boite à rythme humaine (human beat box) dans la première tandis que la seconde est inventive et peut faire penser à un certain Moby.

L’album enchaîne les pistes énergiques, blues rythmés sans oublier des balades au piano avec « She went quietly » ou à la guitare avec « Lift me gently » qui vient doucement conclure un album assurément pop rock.

Mention spéciale à « The Great Conversation », mélange classico pop parfaitement maîtrisé et « Rockin’in the suburbs » qui aurait bien pu faire partie du répertoire des Red Hot.
Charlie Winston est inventif et pose toujours sa voix avec autant de justesse que dans le premier album. Il ose des choses et passe le test avec brio. « Running Still » est un coup de cœur. Il semblerait bien que l’on va revoir Winston durant les prochains grands festivals de cet été. Verdict, c’est une franche réussite.

Running Still 21/11/2011, Real World Records.
01- Hello alone
02- Speack to me
03- Where can I buy happiness
04- The Great Conversation
05- She went quietly
06- Unlike me
07- Until You’re Satisfied
08- Wild ones
09- Making yourself so lonely
10- Rockin’in the suburbs
11- Summertime here all year
12- Lift me gently

comments powered by Disqus