Liens relatifs et sources

Les chefs d'inculpations

Stan, le 20/01/2012

GUERRE !

Au lendemain de la plus grande vague de protestation sur internet contre le projet de loi antipiratage américaine SOPA et PIPA [http://www.gizmodo.fr/2012/01/20/sopa-pipa-blackout-le-bilan.html], le FBI vient de lancer les premières frappes contre l’univers du partage de fichiers en ligne en fermant définitivement MEGAUPLOAD et MEGAVIDEO, et en interpellant sept personnes dont le fondateur du site (Kim « Dotcom » Schmitz).

L’opération aura mobilisé 70 agents et permis la saisie de 60 serveurs Dell R710 et une impressionnante collection de plus de 25 voitures de luxe et de sport (Rolls-Royce, Mercedes, Maserati, Lamborghini…). 8 millions de dollars ont été également confisqués auprès de diverses institutions financières. Une belle prise de guerre en somme (Megaupload aura en effet généré jusqu'à présent 175 millions de dollars et 150 emplois !).
Les accusés risquent jusqu’à 50 ans de prison pour l’ensemble des chefs d’inculpation : « conspiration de racket, conspiration de violation de copyright, conspiration de blanchiment d’argent ».

La contre-attaque des pirates ne s’est pas fait attendre, avec notamment Anonymous qui a bloqué temporairement les sites du FBI, de la Maison blanche et du ministère américain de la justice. Ce n’est assurément que le début des hostilités.

Comme toujours en cas de conflit, les populations civiles sont les premières touchées : Désastre", "tristesse", "catastrophe" : ces mots reviennent en boucle sur Twitter ou Facebook, où les internautes commentent énormément la nouvelle. Ainsi, le hashtag « Megaupload » domine le classement des sujets les plus populaires sur Twitter depuis une demi-journée.
Chaque minute, une vingtaine de tweets commentent cette information sur la seule partie française du réseau social.

L’âge d’or de la jouissance facile, totale et immédiate de contenu via internet vient-elle de se terminer hier ?
Oui et non. Les hackers sont une faction objectivement trop insaisissable, trop versatile, trop libre. Internet est leur territoire et… il suffira juste au pirate du dimanche un peu malin de fouiller un peu le net pour trouver un moyen de se fournir en dope.

comments powered by Disqus