JB, le 27/12/11

Le Trône de Fer (A song of ice and fire)

Ce titre me fait peur. Comment dois-je aborder la chose ? Comment, moi qui ne connais cette saga débutée en 1996 que depuis à peine six mois, puis-je vous en parler en toute connaissance de cause, et avec tous les éléments nécessaires pour en saisir intégralement l’essence ? Et puis, vous parlerai-je du livre, ou de la série, diffusée pour la première fois l’année dernière par HBO ? N’ayant pour l’instant lu que l’intégrale de la première saison, je vais me contenter de vous en présenter les principaux attraits, en confondant des éléments des livres et de la série, tant les différences entre les deux sont minimes.

Le Trône de Fer, c’est tout d’abord un auteur américain, George RR Martin (GRRM), connu, il faut le dire, presqu’exclusivement pour cette saga. La publication du premier volume date de 1996, mais l’auteur en a commencé l’écriture en 1991, soit il y a vingt ans déjà ! Actuellement, cinq volumes sont publiés en version originale (A Game of Thrones, A Clash of Kings, A Storm of Swords, A Feast for Crows, A Dance with Dragons), et deux autres sont à paraître prochainement (The Winds of Winter, A Dream of Spring). A noter que pour une question de commodité (et de rentabilité), les versions françaises sont scindées en plusieurs tomes, pour un nombre total de treize romans (quinze en 2013). Deux romans restant à être écrits, on peut sans peine imaginer que la série s’achèvera peut-être plus de vingt-cinq ans après son commencement ! Comment l’auteur a-t-il pu réussir à la mener aussi loin, et à renouveler ses fans durant toutes ces années ?

Cela tient sans doute de la richesse de l’histoire, ses lieux, ses personnages et ses intrigues. Elle prend place dans un monde fictionnel, Westeros (ou le Royaume des Sept Couronnes), séparé en plusieurs territoires correspondant à différentes maisons (ou couronnes). La politique tient une place fondamentale dans le premier volume, il convient donc d’en expliquer brièvement les principes. Le royaume des Sept Couronnes est gouverné par un seul homme, siégeant à Port-Réal, la capitale. Au début de l’histoire, Robert Barathéon est sur le Trône de Fer, ayant mis fin au règne cruel de la maison Targaryen. La politique du roi est appliquée sur tout le territoire, de l’extrême sud jusqu’au Mur, au Nord. Plusieurs maisons se partagent les différentes provinces, et y font régner l’ordre (par exemple, les Stark de Winterfell, les Lannister de Castral Roc, les Tully de Vivesaigues, etc.). Au début de l’histoire, une paix apparente siège dans tout le royaume, puisque les derniers représentants Targaryen sont en exil à l’Est, hors de Westeros. Chaque maison ayant de nombreux bannerets sous ses ordres, cela donne un nombre incalculable de personnages. A l’extrême Nord, le Mur sépare Westeros de contrées hostiles et inhospitalières, où selon les rumeurs, nombres de créatures dangereuses (magiques ?) attendent leur heure. Car l’hiver vient…

Les saisons sont totalement bouleversées. Les étés durent des années, et sont synonymes de chaleur et de prospérité. Mais lorsque l’hiver arrive, le froid envahit tout le royaume, et avec lui de sombres présages. C’est donc dans ce climat en apparence paisible que débute l’intrigue. Sans rien en dévoiler, disons juste que les tensions et les trahisons qui se jouent au sein même du royaume vont rapidement semer le trouble et briser l’harmonie.

La richesse de l’ouvrage, on l’a dit, tient en partie de ces intrigues, qui impliquent nombre personnages et se jouent à travers tout le royaume. Un peu embrouillant au départ, certes, mais on adopte rapidement le nom des principaux acteurs, des maisons et des territoires associés. Et ceci grâce à une diversité de nature, de caractère et de motivation brillamment mise en scène et décrite par l’auteur. Chacun a ses ambitions, qu’elles soient pacifiques ou belliqueuses, qu’elles respectent l’honneur ou au contraire, privilégient les coups-bas. Et cela se ressent dans le style même de la narration : le livre enchaîne les points de vue à la troisième personne, le nom du personnage suivi étant indiqué en tête de chapitre. La façon d’écrire de l’auteur, les termes employés, les tournures de phrases se veulent correspondre à chacun : pour un enfant, les phrases courtes et simples seront privilégiées, alors qu’elles seront plus recherchées pour un adulte. A la lecture du premier opus, les scènes de bataille sont rarement vécues en temps réel, mais plus souvent racontées selon le point de vu de l’un des personnages a posteriori. Rassurez-vous, cela n’enlève rien à leur intensité, et permet de se concentrer sur les aspects plus importants et les enjeux politiques et stratégiques à l’issue de l’affrontement. Enfin, les retournements de situation sont pléthores, le suspense et l’immersion sont bien là, pour notre plus grand plaisir.

Une saga que je qualifierais donc de fantastique, médiévale, mais qui pourrait aussi être vue comme un thriller politique. Association inédite (pour ma part), et qui porte ses fruits ! Si bien que les studios HBO ont décidé de porter le tout à l’écran en 2011. La série a été diffusée aux Etats-Unis en Avril, et en France à partir du mois de Juin. Le casting inclue notamment Sean Bean (La Communauté de l’Anneau, Goldeneye, Jeux de Guerre,…) et Lena Headey (la reine Gorgo dans 300), pour les plus connus. Les autres se sont plutôt cantonnés à des petits rôles, mais tous se sont impliqués à fond dans cette aventure, qui permettra peut-être de révéler de nouveaux talents. Notez que la série est aussi prenante que les livres, et mettra votre patience à rude épreuve ! De plus, pour avoir lu le livre après la diffusion de la série, je peux affirmer qu’aucun élément fondamental du premier opus n’est négligé. Le livre permet néanmoins de s’acclimater aux différents personnages et lieux, et d’enfin retenir les alliances et les liaisons qui existent entre eux.

Je ne pourrai donc que vous encourager à commencer la lecture de cette saga, ou de regarder la série si le temps vous manque. En fait, vous ferez sans doute les deux, tant vous voudrez découvrir avant mai 2012 (date de sortie de la saison 2 à la télévision) la suite de l’histoire !

comments powered by Disqus