Guillaume le 29/09/2011

Test de Gears of War 3

Le dernier épisode de la trilogie démarrée par Cliff B. et son équipe en 2006 est (enfin) sorti. Les deux premiers opus ont été un succès critique et commercial sur la console de Microsoft. Marcus Fenix et ses Gears vont-ils clôturer l’aventure en beauté et être le Blockbuster de la fin d’année ?

Une fois n’est pas coutume, commençons par les graphismes. Que dire… à part magnifique ? Une claque visuelle ? Le titre ayant été retardé pour des raisons marketing, la team d’Epic a eu le temps de mettre un bon coup de polish lors de la finalisation et ça se voit ! Les environnements sont très variés et très détaillés. Au contraire des deux précédents épisodes, il y a de la couleur. Pour un Gears of War c’est bigarré !

Parlons un peu du gameplay. J’entends d’ici les râleurs dire, que c’est la même chose que le 1 et 2. Je leurs dirais que oui, et ça fonctionne toujours aussi bien. Quelques petites améliorations, notamment au niveau de l’équilibre des armes, donnent de la cohérence à l’ensemble. La campagne est plus immersive et de petites phases « exotiques » permettent de varier l’expérience du jeu.

Au niveau de la durée de vie comptez une bonne dizaine d’heure pour la campagne. Ce qui est un véritable plus comparé aux sept heures moyennes de soft à 70€ (en cherchant bien, vous pourrez trouver GoW3 à 50€). A cela, s’ajoute bien évidemment le multi (co-op et versus), pour peu que vous ayez le Live cela vous tiendra au moins en haleine jusqu’à la sortie de la brochette de FPS prévus pour le dernier trimestre.

Je ne développerai pas le scénario mais il est vraiment bien travaillé (une satisfaction quelque peu inattendue), et apporte les réponses aux questions posées dans GoW 1 & 2. Le côté Bad Ass, second degré, des personnages est toujours aussi bon ! Enfin la bande son colle vraiment avec les séquences émotions.

En conclusion, je n’ai qu’une seule chose à vous dire : ne passer pas à côté de Gears of War 3. Le soft clôture en beauté la trilogie et est assurément un des blockbusters de la fin d’année sinon Le Blockbuster. Il n’y a pas énormément de risque pris par les développeurs mais c’est un must have à tous les niveaux.

comments powered by Disqus