Asu le 10/09/2011

Guild Wars 2

Guild Wars 2, prévu initialement pour 2010, ne verra pas le jour avant 2012. La licence Guild Wars, qui a été écoulée à plus de 6 millions et demi d’exemplaires à travers le monde, continue de susciter les passions sur la toile.

GW, c’est quoi ?

Guild Wars est un CORPG développé par ArenaNet, composés d’anciens concepteurs de chez Blizzard ayant travaillé sur les licences Diablo et Wacraft 3, entre autres. Le premier opus, Prophecie, sort en avril 2005. S’en suivront alors trois autres extensions, Faction un an plus tard, puis Nighfall en octobre 2006. La série s’achève en 2007 avec Guild Wars: Eye Of The North (GWEN), qui a pour objectif de faire la transition entre GW1 et GW2.
Les joueurs évoluent dans un monde instancié, où l’objectif est d’acquérir de l’expérience en terminant des quêtes. Guild Wars s’est rapidement distingué de son concurrent principal, World Of Warcraft, par un système PvP (Player vs Player) particulièrement étoffé. En effet, celui-ci devait, à la base, être le système de jeu majeur de Guild Wars, laissant la partie PvE (Player vs Environment) en retrait. Le système de combat par Guildes et le choix des compétences du personnage réduit à 8 ont particulièrement aidé à rendre Guild Wars populaire pour le côté stratégique et exigent de son mode PvP.
Par la suite, ArenaNet a développé avec autant d’importance le mode PvE et PvP, en s’appuyant sur un système de quêtes et un scénario poussé. Le système économique du jeu, permettant aux joueurs de vendre et d’acheter directement des objets entre eux, a également conduit une part importante de joueurs à s’intéresser au mode PvE, via l’ajout d’objets rares et de matériaux précieux.

De Guild Wars 1 à Guild Wars 2

L’histoire de Guild Wars: Prophecie commence en Tyrie, où l’empire des hommes est défait par celui des Charrs, qui seront jouables dans GW2. Bien que l’histoire des deux extensions suivantes se déroule sur d’autres continents du monde, l’histoire de Guild Wars 2 nait en Tyrie, 200 ans plus tard. Guild Wars: Eye Of The North marque la transition en présentant deux nouvelles races, les Asuras et les Norns, et en introduisant les donjons PvE au jeu. Dans Guild Wars 2, les dragons éternels se sont réveillés, certains peuples sont devenus omniprésents (les Asuras, qui ont profité du réveil des dragons pour coloniser une majeure partie de la Tyrie), alors que d’autres ont quasiment disparu. C’est le cas des nains, qui étaient l’un des peuples les plus avancés de Prophecie. Votre but, sauver la Tyrie, rien que ça, en vous unissant aux joueurs des autres races (5 races seront jouables) pour vaincre les dragons. Bien que GWEN présente deux des nouvelles races disponibles (les Asuras et les Norns), seule la race humaine est jouable dans les opus de GW1. Un autre peuple fera son apparition : les Sylvaris, êtres mystiques, mi-végétaux, qui sont apparus lors du reveil des dragons. La diversité apportée par le choix des races, de la profession, des armes, des compétences, etc. ajoutera encore plus de singularité à votre héros.

Une attente interminable

Voilà maintenant plus de deux ans que la sortie du jeu est repoussée. ArenaNet justifie cette attente en promettant un CORPG qui « révolutionnera » notre connaissance de cet univers. En ajoutant par exemple des histoires personnelles aux personnages joués, les héros incarnés deviennent réellement uniques, à l’image du joueur. Les possibilités semblent infinies, avec un monde très étendu et un niveau maximal d’expérience très élevé. ArenaNet mène une campagne promotionnelle extrêmement complexe, en révélant petit à petit des aspects du jeu, de l’histoire, des peuples, des professions, du système PvP… Il reste que Guild Wars 2 semble tenir pour l’instant toutes ses promesses. La licence a obtenu cette année le titre du meilleur jeu Online au Gamescom de Cologne. De quoi alimenter un peu plus l’impatience de millions de joueurs.

comments powered by Disqus