Guillaume, le 23/10/11

Tintin et le secret de la licorne

Voici enfin adaptées sur le grand écran les aventures du célèbre reporter. Cela fait une trentaine d’années que Steven Spielberg a dans la tête d’adapter au cinéma les histoires du héros de Hergé. Le film était diffusé en avant première mondiale au Grand Rex hier soir. Ayant eu la chance d’assister à la séance, voici mon verdict.

Je ne vous cache pas, que j'étais curieux de voir les péripéties de Tintin et Milou en film et en 3D, de voir si le coup de crayon de Hergé serait respecté. En général, les adaptations de ce type (BD, comics) ne sont pas très bonnes (Garfield, ou le très récent Captain America...). Steven Spielberg et la WingNut films (société de production de Peter Jackson) prouvent (une nouvelle fois ?) que c'est possible. Le rendu est magnifique. L'univers du héros à la houppette, tant ses environnements que ses personnages, est parfaitement retranscrit. L'animation est également parfaite. Le système utilisé est le même que celui d'Avatar (« performance capture »), en effet c'est la même société qui s'en est chargé (la WETA). Les acteurs sont filmés en studio et tous les décors et personnages sont ensuite retravaillés par ordinateurs.

L'histoire reprend des éléments de trois bandes dessinées : le crabe aux pinces d'or, le secret de la licorne et le trésor de Rackham le Rouge. Elles ont été quelque peu adaptées pour les besoins du film, rien de bien méchant. Le film repose sur un très bon timing, nous permettant d'être happé par l'histoire et transporté de scène en scène par l'intrigue captivante. Les touches d'humour sont omniprésentes. Les 1 H 47 passent en un clin d'oeil. Les acteurs y sont aussi pour quelque chose Jaime Bell (Billy Elliot), Andy Serkis (Gollum dans le Seigneur des Anneaux) et Daniel Craig (James Bond) entre autres. John Williams est également toujours là pour enchanter nos oreilles.

J'ai juste deux (ou plutôt un et demi) petits bémols à ajouter et encore... Le premier est que le film était présenté en version anglaise. Je ne peux donc pas vous parler du doublage. Il y avait trop de « Tinetine » et pas assez de mille sabords à mon goût! Le deuxième cela aurait dû être à mon avis le film de Noël, idéal pour un bon moment en famille (ou pas). Pour terminer sur une note d'espoir avec ce retour en enfance, la suite ( s'il y a une suite) dépendra du succès du film au pays des comics. Je souhaite un franc succès pour Tintin en Amérique, j'espère voir le deuxième opus qui devrait être réalisé par Pater Jackson. Et Merci Spielberg !

comments powered by Disqus