Liens relatifs et sources

JB, Paru le 14/05/13

Les Gamins

La carrière de Thomas (Max Boublil), 30 ans et rêvant depuis toujours de devenir chanteur, se résume pour l'instant à quelques animations de mariage ringardes. Lors de l'un d'entre eux, il rencontre Lola (Mélanie Bernier) dont il tombe follement amoureux. Bien vite les deux s'installent ensemble et commencent à vivre une idylle qu'a priori rien de pourra troubler. La première rencontre avec les parents de Lola va néanmoins entraîner une suite d'événements incontrôlables qui pourrait bien faire basculer la vie des jeunes tourtereaux.

Affiche du film Les Gamins

Abordé de la même manière que le célèbre « Mon beau père et moi », le film d'Anthony Marciano s'en détache complètement par la suite, de par les rapports qu'il met en place entre les personnages. Alors que Robert de Niro n'a de cesse de vouloir virer son gendre imbécile heureux, Gilbert (Alain Chabat) et Thomas vont rapidement s'entendre et devenir même bon potes de déconnade. En effet, Gilbert est en pleine crise de la cinquantaine et ne partage plus rien avec sa femme Suzanne (Sandrine Kiberlain). Il l'a aimé autrefois, mais les années ont peu à peu terni leur relation jusqu'à lui faire remettre en question l'utilité du mariage en général. Afin d'échapper à son quotidien morose, Gilbert va entraîner Thomas dans une vie délurée de fête et de luxure, tout en essayant de le dissuader d'épouser sa fille.

Image du film

Première apparition de Max Boublil à l'écran, « Les gamins » est un film énergique, à l'humour subtil et définitivement ancré dans son époque. Il dénonce implicitement la perte des vrais sentiments au profit de relations stéréotypées aboutissant invariablement au mariage, et soutenues par les entraves sociétales cachées derrière celui-ci (un thème on ne peut plus d'actualité !). On y retrouve pas mal de clichés des années 2000/2010, de l'enfant-star capricieuse et surmédiatisée aux réseaux sociaux et aux smartphones. En ressortent une impression d'authenticité et une crédibilité que personne ne remettra en cause.

Image du film

Sans grandes prétentions, « Les gamins » nous fait néanmoins passer un très bon moment de cinéma, appuyé par les prestations impeccables d'Alain Chabat et Max Boublil, les deux acteurs principaux. Leurs élucubrations redonnent un visage à la comédie française dans un genre abouti et réfléchi, dont on espère la continuation et le développement dans les années à venir.

comments powered by Disqus